Blabla

Je renouvelle mon dressing, étape par étape

?
Maegan tintari   – image non modifiée

 As-tu déjà vécu, petit internaute, cette frustration le matin, quand t’es pressé (ou pas) de te dire, arrivée devant ton dressing

« Bon, qu’est ce que j’mets ? »

Si oui, alors ne te sens pas seule, moi c’est tous les matins. Mais le plus horrible c’est pas ça, non non. Le plus horrible, c’est qu’après avoir retourné tes piles bien rangées (ou pas), tu pousses un soupir de tous les diables avant de hurler à travers la pièce

« J’ai rien à m’mettre ! »

Sauf que si, comme toute jeune femme qui se respecte, j’ai à peu près 50 jeans, 40 t-shirts, 15 pulls… en vrac. Et j’en mets pas la moitié en fait. Alors oui, je n’ai rien à me mettre, parce que l’autre moitié est dans la panière de linge sale, et ne sera pas propre avant que j’ai fait les fonds de tiroir de mes chaussettes.

Si t’es comme moi, jeune padawan, alors il est temps qu’on se retrousse les manches et qu’on renouvelle notre dressing.

Ah bah oui mais problème, on a déjà essayé de s’y mettre, et le résultat en fut plutôt décevant : on arrive pas à se séparer du moindre vêtement (ben quoi ? Ça peut toujours servir !). Résultat, le neuf se mêle aux antiquités qu’on ne porte plus depuis 1910 et on y voit quedal, sur ses étagères.

Mesdemoiselles, prenez une profonde inspiration, on va y aller par étapes, et on va enfin le mater, ce fichu dressing.

1ère étape : on fait le TRI

La première étape, et non des moindres, c’est de trier parmi ce qu’on possède d’ors et déjà. Zapper cette étape, c’est entasser un peu plus, et non se renouveler.

Mais, évidemment, c’est aussi l’étape la plus problématique. On a beau être pleine de bonne volonté, on est persuadée qu’un jour on finira par reporter ce tee-shirt imprimé pikachu (en cas de soirée déguisée) et que ce jean déchiré jusqu’aux mollets pourra éventuellement nous être utile (si Jules attaque les travaux).

Par où on commence ?

On s’arme d’un (voir plusieurs) grand(s) sac(s), et on s’y met, pièce par pièce ! Pas de scrupule pour les vêtements très abîmés ou déchirés, ceux-là partent direct à la poubelle. Ensuite, on fait deux piles, une pour les vêtements que l’on garde, une pour ceux dont on se débarrasse. Pour s’aider, on se pose la question « si je le voyais en magasin aujourd’hui, est-ce que je l’achèterais ? » et en cas de doute, on le met de côté, dans une troisième pile (voir l’étape 2).

2ème étape : éventuellement, on PIMP ou on RECYCLE

Il peut arriver qu’on tombe sur un vêtement, vieux comme érode, qu’on ne met plus mais qu’on arrive pas à se résigner à jeter pour diverses raisons : il a coûté cher, il est quasiment neuf, problème de taille… toujours est-il qu’au fond de soi, on sait qu’il a du potentiel.

Dans ce cas, deux solutions peuvent s’offrir à nous. Soit  on le customise de façon à ce qu’il s’adapte plus à notre style actuel, soit on le détourne ! Redécouper une chemise pour la sublimer ou créer une housse d’oreiller à partir d’un vieux t-shirt, des tonnes de possibilités s’offrent à nous et internet regorge de tutoriels DIY. À titre d’exemple, on peut se rendre sur pinterest, nouveau Graal des bricoleuses en herbe et confirmées, visiter l’onglet « DIY » du blog, flâner sur youtube ou tout simple faire une recherche sur google.

Qu’est ce qu’on fait des vêtements qu’on ne garde pas ? Personnellement, je fonctionne par ordre : je vends les pièces en bon état, je donne à des ami(e)s ou à des associations celles qui ne partent pas, et je jette ce qui n’est plus portable.

3ème étape : on FAIT LE POINT

Bon, on a enfin réussi à se débarrasser de tout ce qu’on ne mettra plus, on a donné une seconde vie aux irréductibles des fonds de placard, mais avant de courir dans les magasins pour les dévaliser, il me semble indispensable de faire le point sur plusieurs choses.

D’abord, faite le point sur ce qu’on a déjà. Mon conseil : pour être efficace, il faut se concentrer sur les basiques (article en construction). On prend le temps de redécouvrir notre garde-robe et on en fait un mini inventaire afin de ne pas acheter inutilement.

Ensuite, on établit à l’avance une liste de ce qu’on veut acheter. Cela évitera de s’éparpiller au moment des achats et de rentrer avec des vêtements dont on avait pas réellement envie ou besoin. Encore une fois, je conseille de se concentrer d’abord sur les basiques, qui permettront ensuite de mixer les pièces pour affirmer notre style ! Pour les incorrigibles, on peut se fixer un nombre limite de pièces « coup de coeur ».

Enfin, pourquoi ne pas allier shopping et économies ? Pour cela, il peut être utile d’établir un budget à l’avance. Dans l’idéal, on profite des soldes, on chine dans des friperies, ou on achète/troque des pièces d’occasion sur internet pour optimiser notre budget.

4ème étape : on ORGANISE son dressing et on se DISCIPLINE

En triant nos affaires, on retrouvé cette jupe dont on était tombée amoureuse et qu’on cherchait partout. Au delà du fait qu’elle était bêtement noyée dans la masse de nos vêtements qui, pour la plupart, ne sortaient jamais du placard, il va peut-être falloir admettre qu’on est pas  vraiment la reine de l’organisation.

L’idéal, c’est de pouvoir repérer ce qu’on veut au premier coup d’oeil. Pour cela, le mieux, c’est de ranger et d’organiser ses étagères. Par type de vêtement, par couleur, taille, saison ou occasion, c’est vous qui voyez, le tout est d’éviter de créer des piles les unes derrière les autres pour garder une vue dégagée.

Il y a un détail qui a également toute son importance, c’est de décider, à partir d’aujourd’hui, qu’on va se discipliner et acheter plus intelligemment. Ce que j’entends par là, c’est de réfléchir (un minimum) à son achat pour éviter les vêtements neufs qui s’entassent et qu’on ne met finalement pas, parce qu’on a craqué sur le moment mais qu’on ne sait plus vraiment pourquoi.

Alors, mission accomplie ?

Plus de contenu :

♠ Mon article sur les basiques à toujours avoir dans son dressing

♠ Optimiser son rangement pour les fauchés

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Je renouvelle mon dressing, étape par étape »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s